LE PERFECTIONNISME

(Extrait du Livre « Réaliser l’Union. Un processus de conscience«  p. 255)

"Réaliser l'Union." Chantal Attia

La croyance de base du comportement du comportement de PERFECTIONNISTE est :

 Croire que sa valeur personnelle est mesurée par ses
résultats.

Les personnes qui entretiennent ce type de croyances et donc de comportements, sont amenées à ne jamais être satisfaites de leurs résultats, et par extension d’elles-mêmes. Elles confondent « leur idéal de perfection » avec « LA Perfection ». Au regard de la Vie nous sommes engagés dans un processus permanent d’évolution.

Pour mieux me faire comprendre, je prendrai l’image de la rose : quand est elle parfaite ?

Est-elle parfaite quand on met la graine, qu’elle est en terre ?

Est-elle parfaite quand elle commence à sortir de terre ?

Est-elle parfaite quand elle s’épanouit au soleil ?

Est-elle parfaite quand il ne reste rien de se pétales ?

Est-elle parfaite quand dans le froid de l’hiver elle s’efface aux yeux ?

Est-elle parfaite quand au printemps suivant des feuilles apparaissent de nouveau ?

Quand la rose est-elle parfaite ?

 

Exercice :

========

Quand je serais parfait(e) alors je ………………………………………………………………………………………

 

Quand les autres seront parfaits alors je ……………………………………………………………………………….

 

Quand la vie sera parfaite alors je ………………………………………………………………………………………

 

Vous pouvez utilisez votre pouvoir créateur pour choisir d’attendre éternellement de devenir parfait
pour………………………………………………………………………………………………………………………………………,
que les autres deviennent parfaits pour……………………………………………………………………………………..,     que la Vie devienne parfaite pour…………………………………………… et vous pouvez attendre longtemps !

Ou :

Vous pouvez CHOISIR DE VOUS VOIR AUTREMENT.

Et de voir, ainsi, les autres, votre vie et la Vie autrement.

Vous pouvez vous voir (et voir les autres) à l’image de cette rose dont il impossible de dire quand elle est parfaite parce qu’elle est engagée dans un processus de croissance, de développement, un mouvement permanent.

Attention ! Dans notre société obsédée par « les résultats », la croyance en la nature imparfaite de l’humain est savamment entretenue. A chaque fois que vous regardez une publicité, c’est de vos insuffisances dont on vous parle : vous n’êtes jamais assez ceci……, jamais assez cela…………… Pourquoi achèteriez-vous ces produits dont on vous vante les mérites si l’idée que vous en avez BESOIN pour…………………………….. n’était pas savamment entretenue ?

Rendez-vous ce service, utilisez votre pouvoir personnel :

Choisissez de décider que vous êtes suffisamment bien

pour les bonnes choses que vous désirez dans votre vie.

Et ne laissez pas l’extérieur vous convaincre que ce n’est pas le cas.

 

o Je sépare ma performance de mon concept de moi-même : je ne base pas ma valeur personnelle sur la mesure de mes résultats.

o Je m’accepte comme un être humain.

o Je ne crois pas que les tâches soient tout, je me détends.

o Les intentions sincères et leur expression en mots, comptent pour moi au même titre que l’action. o Je remplace ma pensée « je dois être parfait(e) » par « je fais du mieux que je peux ». (Si nous avions pu mieux faire nous l’aurions fait ! Si nous pouvions mieux faire, nous serions en train de le faire maintenant. Tout est donc bien.)

o Je me relaxe.

o J’apprends à voir la perfection qui existe déjà en chaque chose.

o Je ne confonds pas  » mon idéal de perfection  » avec la perfection inhérente à toute chose.

o J’apprends à accepter les choses telles qu’elles sont.

o Je m’accepte en tant qu’être humain et m’apprécie tel (telle) que je suis. (J’apprends à m’accepter en tant qu’être humain et à m’apprécier tel (telle) que je suis maintenant.)

etc…