Il ne se passe pas une semaine sans que je ne reçoive un appel de quelqu’un qui veut connaître mon parcours (une page entière y est dédiée…) et me demander « Comment devenir coach de vie ? » , « Quelle formation suivre pour devenir coach de vie ? » etc… J’ai donc décidé de créer cette page afin répondre à ces questions mais surtout surtout afin de remettre certaines pendules à l’heure…

Commençons par le commencement.

Devenir « coach »

Amélie Mauresmo championne de tennis n°1 mondial  coach d’Andy Murray en bleu

Pour devenir « coach » en quoi que ce soit il faut d’abord avoir l’EXPERTISE de ce quelque chose 

Si vous voulez vous mettre au sport vous prendrez quelqu’un qui s’y connaît en sport, n’est-ce pas ? Pas un amateur, qui irait au club de gym de temps en temps, non, vous prendriez un EXPERT. C’est logique n’est-ce pas ?

Si vous vouliez devenir coiffeuse, vous choisiriez une EXPERTE en coiffure n’est-ce pas ? Si vous ne connaissez pas la coiffure cela ne vous viendrait pas à l’idée de vous dire « Coach » « en coiffure » n’est-ce pas ?

Dans les émissions de cuisine « Top Chef » et autres « Cauchemar en cuisine » si Cyril Lignac, Thierry Marx, Philippe Etchebest etc… sont les coachs c’est parce qu’ils sont déjà et d’abord des chefs cuisiniers étoilés.

Je me répète donc, mais il vaut mieux deux fois qu’une : pour devenir « coach » en quoi que ce soit il faut d’abord avoir l’EXPERTISE  de ce quelque chose ! 

Devenir coach formation

Le « truc » c’est que si on est EXPERT sur un sujet on n’a pas besoin de suivre une formation pour « devenir coach » sur ce sujet ! Parce qu’ON SAIT déjà faire, mieux on est excellent, voire champion dans ce domaine. Je veux dire qu’un EXPERT en cuisine n’a pas besoin de suivre une formation pour devenir « coach en cuisine » : il a déjà suivi la formation de cuisinier et mieux encore il a réussi en étant cuisinier.

La seule chose dont pourrait avoir besoin un expert en quoi que ce soit (cuisine, tennis, broderie etc…) pour devenir « coach » serait une formation en PÉDAGOGIE qui n’est pas nécessairement une compétence ou un talent inné. 

En ce qui me concerne je n’ai pas un domaine d’expertise mais plusieurs qui sont LIÉS.

Ma première expertise c’est : 

ANALYSE DES PROCESSUS.

« Analyse des processus » pour « coach de vie » ?? Qu’est-ce que cela vient faire là ? Vous êtes étonnés ? C’est normal ! Vous n’êtes pas EXPERT dans ce domaine. Non les « bons sentiments » ne suffisent pas pour permettre à quelqu’un de résoudre les problèmes de vie de quelqu’un. Non « écoutez ses copines/amis/famille » ne suffit pas pour permettre à quelqu’un (qui n’est ni une copine, ni un membre de sa famille) à résoudre ses problèmes de bien-être et de s’épanouir dans sa vie ! Revenons à MON TALENT  (vous pouvez prendre une consultation pour mieux identifier VOS talents)

L’analyse des processus consiste à :

COMPRENDRE ET MAÎTRISER LES ÉTAPES DU DÉROULEMENT D’UNE CHOSE.

Par exemple pour faire une omelette il y a un certain nombre d’étapes dont la première consiste à disposer d’œufs, les casser de la bonne manière (et oui, il ne faut pas laisser de morceaux de coquille dedans !) etc… Ce talent s’est révélé durant mes études scientifiques en chimie. Sur mes bulletins il était écrit « moyenne : 19/20  « Vous êtes priée d’arriver à l’heure le lundi matin.«  » une championne, pourrait-on dire donc…

Liée à mon premier talent, je suis naturellement devenue experte en :

MÉTHODOLOGIE DE RÉSOLUTION DE PROBLÈME.

À l’inverse de ce que la majorité des gens croient, »résoudre un problème » n’est PAS « naturel ».

Face à un problème, la plupart des individus plongent dans la catégorisation par exemple : « c’est un problème de… catégorie x ou y » ou dans le fameux « YaKa » ou « TaKa » le : « eh ben y’a qu’à ou t’as qu’à faire « ça » ou ah ben t’as qu’à faire « comme MOI » ! » Si résoudre un problème était naturel nous vivrions dans un paradis ! Les politiques sauraient naturellement ce qu’il faut faire, leurs sondages de popularité seraient au beau fixe, les chefs d’entreprises n’auraient pas besoin de consultants etc…

« Résoudre un problème » quel qu’il soit c’est un processus. Cela nécessite,  de savoir poser le problème, de savoir l’analyser correctement, ensuite de savoir déterminer les causes puis seulement en dernière étape de trouver les solutions.

Pour compléter ce talent d’analyse des processus et de méthodes de résolution de problèmes, je suis experte en :

FORMATION DES ADULTES ET EN PROCESSUS D’APPRENTISSAGE.

J’ai découvert mon TALENT en pédagogie quand je faisais des exposés au palais de la découverte pour payer mes études.

Une fois mes études terminées et être devenue ingénieure comme je le voulais : mon TALENT m’a rattrapé puisque mon chemin m’a naturellement amené à la formation aux adultes en tant que consultante en entreprise. J’ai été la 1ière formatrice femme dans la division logistique dont je faisais partie, la 1ière formateur/rice à avoir eu la note maximum d’évaluation de formation : 10/10. Ce jour là, j’ai su que j’avais atteint une étape. Faire la note maximum signifie qu’on maîtrise tous les aspects et qu’on est prêt(e) pour du nouveau à moins que de se scléroser à toujours faire la même chose.

Plus tard, par passion personnelle, j’ai développé l’expertise des processus d’apprentissage eux-mêmes (encore des processus…).  Ainsi, en suivant le chemin de ma joie et de mes TALENTS je me suis rendu compte qu’ en tant que scientifique l’ensemble de mes compétences me faisait entrer dans le champ de la Psychologie Transpersonnelle, une psychologie de la Santé 

RÉUSSIR : EST UN PROCESSUS D’ÉVOLUTION

AVOIR UNE BELLE RELATION QUAND ON A UN PROBLÈME AFFECTIF/RELATIONNEL EST UN PROCESSUS DE CHANGEMENT

BASCULER D’UN ETAT DE « MALADIE » A UN ETAT DE SANTE : EST UN PROCESSUS DE CHANGEMENT

Des situations diverses et variées selon les individus, qui demandent, ANALYSE DES PROCESSUS , de bien savoir poser le problème, de savoir l’analyser, de déterminer les causes, de trouver les solutions et au final de savoir comment transmettre, PÉDAGOGIE,  tout cela de manière efficace et pratique à quelqu’un qui en a besoin.

LA VIE ELLE-MEME EST UN IMMENSE ET FASCINANT PROCESSUS incroyablement complexe, riche et simple à la fois !

En fait, une fois que j’ai commencé à m’intéresser au processus des processus, celui de la VIE elle-même, infinie et sans limite, je ne me suis plus jamais ennuyée dans ma vie.

Coach de « vie » ?

« Expert de la vie » ?! Qui peut se targuer d’être expert de la « vie » ?! Et pourtant….
Parmi les personnes qui m’ont appelé pour savoir « comment devenir coach de vie » j’ai eu :

  • un ambulancier
  • une secrétaire médicale
  • une jeune femme sans qualification
  • une assistante de direction
  • un comptable
  • une femme de 30 ans experte en gestion administrative d’accidents
  • etc…

Toutes ces personnes étaient absolument convaincues de leur capacité à donner des conseils et guider les autres dans leur vie sur la base….. de quoi ? Sortez de chez vous, demandez à la première personne qui passe dans la rue ce qu’elle pense de la situation que vous vivez, elle sera enchantée de vous donner SES grandes idées sur la manière dont vous devriez faire ou M. Macron ou ce chef d’entreprise ou Zidane devrait faire pour réussir…… 

Tout le monde a un avis sur tout et tout le monde pense pouvoir donner des conseils sur la vie à tout le monde, parce que TOUT LE MONDE VIT !

Il n’y a pas une personne vivante sur cette planète, vos amis, votre mère, votre grand-mère, votre voisin, le boulanger etc… qui n’ait pas d’idées sur la vie. C’est normal puisque tout le monde vit, a une vie, sa vie.

 

Quand j’accompagne quelqu’un sur son chemin de développement et de résolution de problèmes

MES RECOMMANDATIONS REPOSENT SUR DES PRINCIPES SCIENTIFIQUES UNIVERSELS

Mes guidances reposent sur LA FORMATION SCIENTIFIQUE que j’ai reçu PAS sur « le point de vue » de quelqu’un qui serait célèbre par exemple : Freud, Lacan, Jung, Rogers, Boris Cyrulnik etc…) ni même mon point de vue. 

C’est ma formation scientifique et donc cette base de PRINCIPES SCIENTIFIQUES UNIVERSELS qui fait la différence entre les « conseils » et « guidances » de vos amis, de votre mère, de votre voisin etc… ou de quelque grand-mère qui s’est installée comme « coach de vie » (j’ai vraiment eu le cas d’une grand-mêre qui m’a appelé) sur la seule base qu’elle a élevé plein d’enfants » (demandez à votre grand-mère dans ce cas)…

La manière dont je transmets les choses, dont j’accompagne et j’enseigne, m’est unique et personnelle, c’est normal, puisque chacun d’entre nous s’exprime et se partage de manière unique mais les PRINCIPES sur lesquels s’appuient mon accompagnement sont SCIENTIFIQUES et par là UNIVERSELS c’est à dire les mêmes pour tout le monde sans exception. C’est le principe même de la science : des principes universels.

J’étais déjà FORMATRICE- CONSULTANTE en entreprise, j’étais déjà experte en analyse des processus, méthode de résolution de problème et formation des adultes AVANT de prendre la dénomination « coach de vie » qui est juste une dénomination différente.

SI VOUS LISEZ CET ARTICLE C’EST JUSTEMENT PARCE QUE QUE J’ÉTAIS  ET SUIS TOUJOURS FORMATRICE SUR DES QUESTIONS DE TRAVAIL

« Coach de vie » c’est plus compréhensible à tous que « physicienne » ou « consultante » ou qu’ « experte en processus » pour savoir que cette personne pourra nous aider à nous épanouir et nous réaliser dans notre vie. C’est tout. Qu’il faut savoir aussi présenter ses COMPETENCES pour permettre aux gens de bénéficier de nos talents et de notre service.

Pour  « coacher » les autres il faut avoir réussi soi-même !

Image pour devenir coach de vie réussir

Les gens qui m’appellent pour me demander « Comment devenir coach de vie ? » ne m’appellent PAS pour me dire :

  • « Je suis ambulancier je voudrais savoir comment devenir « coach pour ambulancier« 
  • « Je suis secrétaire je voudrais savoir comment devenir « coach pour secrétaire médicale« 
  • etc…

Ça, cela ne les intéresse pas, mais alors pas du tout. En fait ils m’appellent pour me dire sans le dire :

  • « En devenant « coach de vie » je vais réussir ma vie en aidant les autres.« 

Encore une fois si Amélie Mauresmo (joueuse de tennis), Cyril Lignac (cuisinier), Philippe Etchebest(cuisinier) ou encore Zazie (chanteuse) ou Florent Pagny (chanteur) etc… sont coachs c’est parce qu’ils ont déjà réussi. Relire ci-dessus « Pour être coach sur quelque sujet que ce soit il faut être expert de ce sujet ».

Maintenant, si, par exemple, vous avez pesé 150 kilos et que par une méthode originale vous avez réussi à avoir la silhouette que vous vouliez avec 60 kilos de moins C’EST UNE RÉUSSITE.  Dans ce cas, sans aucun doute vous pouvez accompagner les personnes qui souhaitent perdre du poids en suivant VOTRE méthode.  Vous devenez « coach » dans VOTRE méthode pour « perdre du poids » puisque vous avez RÉUSSI VOUS-MÊME avec cette méthode et c’est honnête parce que vous transmettez quelque chose que VOUS CONNAISSEZ, que vous avez APPLIQUE DANS VOTRE VIE avec SUCCÈS.

Je voulais faire de longues études (alors que mon milieu n’était pas le plus favorable…) Je les ai faites.
Je voulais devenir ingénieure, je le suis devenue.
J’ai voulu devenir consultante-formatrice en entreprise je le suis devenue.

J’ai voulu écrire un livre et qu’il soit édité (sans « piston »). J’ai écrit un livre et il a été édité.  

J’ai souhaité mettre mes compétences et talents à la disposition de tous et pas seulement d’une élite. Je l’ai fait. Aujourd’hui j’ai 3 sites internet en ligne.

J’ai réalisé tous ces objectifs AVANT d’enseigner quoi que ce soit aux autres sur la manière dont ils peuvent atteindre LEURS objectifs !

Surtout, surtout je voulais devenir la femme que je voulais devenir. Je le suis devenue en appliquant à moi-même ce que j’ai écrit dans mon livre « Réaliser l’Union » AVANT de donner des consultations à quiconque.

J’étais déjà formatrice, déjà spécialiste de questions de travail, j’avais déjà eu la note maximum de formatrice, en devenant « coach de vie » je n’ai fait que continuer mon parcours professionnel. 

« Coach de vie » parce que je veux gagner de l’argent

Finalement, LA raison la plus importante pour laquelle les personnes qui m’appellent pour me demander « Comment devenir coach de vie ? » le font, c’est pour me dire sans le dire :

  • « En devenant « coach de vie » je vais gagner (plein) de l’argent« 

Ce qui me rappelle cet ambulancier à qui j’ai demandé :
« Si vous gagnez au loto demain, voudriez-vous encore devenir « coach de vie » ? »

Il m’a répondu :
« Ah non ! Si je gagne au loto, je pars en vacances. »

Je lui ai conseillé de partir en vacances dès maintenant au lieu d’attendre de gagner au loto !

Une activité professionnelle qui nous rend heureux est une activité qui nous permet de  RESSENTIR LA JOIE.

Une activité professionnelle qui nous rend heureux nous permet d’EXPLOITER NOS TALENTS et de RESSENTIR LA JOIE.

« Quels sont mes talents ? » C’est la question qu’il vous faut vous poser si vous ne les avez pas déterminés.

 

Métiers et argent 

Le métier qui correspond à « coach de vie » c’est PSYCHOLOGUE 

Le métier qui correspond à « soigner » c’est MÉDECIN

Mais vous avez aussi en matière de vie vous avez aussi PRÊTRE, RABBIN, IMAN etc. ou PHILOSOPHE

Il n’y a eu l’émergence de « coach de vie » et de « praticiens bien-être » en tous genres  uniquement parce que  l’institution des psychologues et l’institution médicale ne sont pas allées dans le sens du progrès. 

Un jour c’est une étudiante en dernière année d’études de psychologie qui m’a appelée. 

J’ai été surprise de l’appel d’une étudiante en psychologie. Je lui ai répondu :

– « Vous avez fait des études de psychologue. Ouvrez votre cabinet de psychologue ! Pourquoi voulez-vous devenir « coach de vie » ? Cela n’a pas de sens.  » 

Je lui ai donc expliqué oralement (ce que j’ai fini par écrire ci-dessus) dont elle a parfaitement compris la logique. Comme elle se montrait respectueuse et à l’écoute, ce qui a été loin d’être le cas de toutes les personnes qui m’ont appelé pour me demander « comment devenir coach de vie ? » je lui ai demandé :

– « Qu’aimez vous faire qui vous fait vraiment plaisir ?« 

Elle m’a tout de suite répondu enthousiaste et un sourire aux lèvres que je voyais alors même au téléphone :

– « De la voile ! J’ai les diplômes et le permis bateau.« 

Ce à quoi j’ai rétorqué :

– « Combien de personnes pensez-vous s’intéressent à la voile et ont le permis bateau comme vous ? Moi, cela ne m’intéresse pas du tout la voile ! Pourquoi ne choisissez-vous pas une activité avec la voile où vous aiderez bien mieux les gens plutôt que de vous enfermez dans un bureau ? »

Tout aussi spontanément elle m’a alors répondu LA fameuse préoccupation « argent » qu’ont les gens derrière « coach de vie » :

« Parce qu’en faisant de la voile on ne gagne pas d’argent ! »

– « Bien sûr que si en faisant de la voile on peut gagner de l’argent. 

Dans TOUS les métiers ON PEUT GAGNER DE L’ARGENT, parce que l’argent que l’on gagne ne dépend pas de ce qu’on fait, mais de la manière dont on PENSE » lui ai-je dis.

C’est en SE respectant soi-même, en respectant SES talents, en respectant SA vie, que l’on « aident » VRAIMENT les autres par sa vie et son travail. Pas en cherchant à « gagner de l’argent » peu importe quoi.

Dans une société de « consommation » il y a des gens dont le seul but c’est de « faire » de l’argent….

Beaucoup de formations pour « devenir coach de vie » exploitent le désir des gens de gagner de l’argent prétendument « facilement ».  Comme je l’ai dit plus haut : tout le monde a un avis sur la vie, c’est prétendument « facile » de donner des conseils (écoutez donc les conversations de bistrots, ce ne sont QUE des « elle devrait faire comme çi….. » « il devrait faire comme ça…. » !) et en voyant toutes sortes de « coach de vie » à la télé de se dire « moi, aussi, je vais gagner facilement de l’argent en donnant des conseils aux autres. »

TOUT métier repose sur des TALENTS et COMPÉTENCES. 

En ce qui concerne l’argent, c’est toujours le même conseil qui prévaut, méfiez-vous des personnes qui vous disent : « vous gagnerez plein d’argent en…………. » pour que vous achetiez leur produit. 

Dans TOUS les métiers, il y en a qui gagnent des millions et d’autres qui n’arrivent pas à boucler les fins de mois ! Par exemple il y a des chanteurs milliardaires et des chanteurs talentueux aussi qui sont loin de l’être.

PARCE QUE « ARGENT » N’EST PAS UNE QUESTION DE MÉTIER MAIS D’ATTITUDES.

 

Si vous voulez devenir « coach de vie » pour gagner de l’argent ECONOMISEZ VOS SOUS :

Achetez-vous un bon livre sur l’argent par exemple « Loi d’attraction et Argent », écoutez en boucle les vidéos sur l’argent et l’abondance qui sont en ligne sur YouTube. Mais surtout APPLIQUEZ appliquez APPLIQUEZ encore et appliquez encore jusqu’à ce que vous VOUS ARRIVIEZ au jour où vous pourrez dire : « C’était si simple, comment est-ce que je n’ai pas compris plus tôt ! »

Si vous ne connaissez pas encore la loi d’attraction  c’est l’équivalent SCIENTIFIQUE du « Tu récoltes ce que tu sèmes » des enseignements religieux, c’est un principe UNIVERSEL, ce qui veut dire valable dans TOUT l’Univers.

Je vous ai fait un résumé ici :

LA LOI D’ATTRACTION – Un des 5 principes universels qui régissent l’Univers

Je répète, si votre préoccupation est « coach de vie pour gagner de l’argent » ECONOMISEZ VOS SOUS. N’achetez pas par exemple ces « trucs » où on vous dit que vous allez devenir « coach de vie » en recevant des modules par mails ! 

Quelqu’un m’a vraiment appelé en me disant : « J’ai acheté une formation pour devenir coach de vie, 2000€ » Comment ai-je demandé ? « Par mail »

Cela n’a aucun sens !

Récemment j’ai vu une offre de formation pour devenir « coach de vie » à 15 290 Euros….  

AVANT d’acheter une formation ou quoi que ce soit pour devenir « coach de vie » investissez dans une séance qui vous permettra d’élaborer un projet professionnel   sur la base de vos talents et/ou d’être CLAIR sur votre projet professionnel.  Rappelez-vous ces personnes qui veulent que vous achetiez leurs formations pour « devenir coach de vie » VEULENT D’ABORD que vous ACHETIEZ leur produit. C’est une fois que vous aurez acheté leur produit qu’éventuellement il y aura quelque chose comme « élaborer un projet professionnel qui repose sur vos talents » à vous de voir….

« Coach de vie » parce que je m’intéresse au développement personnel

Pour devenir coach développement personnel

Comme pour me convaincre de leurs capacités à guider, conseiller les autres sur le chemin de leur vie, les gens qui m’appellent pour me demander « comment devenir coach de vie ? » insistent sur leur passion pour le développement personnel et la spiritualité, le nombre de livres qu’ils ont lu (comme si la vie s’apprenait dans les livres…) etc… Alors, s’il vous plaît lisez bien :

Le « développement » = croissance, « personnel » = individuel , est intrinsèque à la nature humaine et à TOUT ce qui existe dans l’Univers.

Donc dire : « comme métier, « je m’oriente vers le développement personnel » n’a pas de sens. Nous faisons tous du développement personnel constamment tout le temps même en dormant !

Ce n’est pas en lisant des livres, en écoutant des vidéos, qu’on apprend et qu’on intègre les leçons de VIE que l’on a besoin d’apprendre et d’intégrer dans sa vie,  c’est en les VIVANT.  Il n’y a pas de diplôme « lectures de livres j’ai compris la Vie » (« je vais t’expliquer parce que j’ai lu plein de livres » !

Quand on a un problème à résoudre dans sa vie c’est utile de lire des livres pour mais

SEULS LES RÉSULTATS qu’on a dans sa propre vie prouvent qu’on a effectivement intégré la leçon. 

Autrement dit dire : « j’ai compris » ou « je sais » alors qu’on n’a PAS de résultat dans sa vie, veut dire qu’on n’a pas compris… 

Ce qui nous ramène à ce que j’ai écris au début de cet article : pour aider les autres à réussir quelque chose vous devez avoir déjà réussi vous-même dans ce domaine, autrement dit vous devez être expert, dans ce domaine.

Si vous vous intéressez au développement personnel c’est parce que VOUS en avez besoin.

Si vous achetez une formation pour devenir coach de vie avec l’idée que cela va VOUS permettre d’APPRENDRE et de RÉSOUDRE votre problématique alors C’EST judicieux ! Cela vous AIDE vous et cela vous fait du bien à VOUS. Il n’est PAS possible de suivre une formation de « coach de vie » ou de « sophrologue » ou « d’hypnose » SANS apprendre les techniques qui vous aider SOI-MÊME.

Charité bien ordonnée commence par soi-même

On peut aussi tout simplement parler d’honnêteté.

Un jour, à propos de cette question d’aider les autres, une personne m’a dit : « C’est plus facile d’aider les autres que de s’aider soi-même. »

Cette fausse prémisse existe parce que la plupart des gens qui veulent a i d e r les autres projetent leur propre besoin d’aide sur les autres, c’est en effet plus facile que d’admettre son propre besoin d’aide…  Cette fausse prémisse « c’est plus facile d’aider les autres » existe parce que pendant ce temps de s’occuper à aider « les autres » on est distrait de SA vie et de SES propres problèmes….  

Au fond beaucoup de gens CROIENT que demander de l’aide c’est être « moins » quelque chose… Ce qui est totalement faux.

L’acceptation de ne PAS savoir est une condition de base à APPRENDRE, on n’est PAS moins parce qu’on ne sait pas quelque chose et/ou qu’on demande de l’aide pour APPRENDRE justement !  J’aime cette anecdote d’un sage chinois qui dit  : « ta tasse est tellement pleine de ce que tu crois savoir que je ne peux rien y ajouter. » Apprendre, découvrir des nouvelles choses nécessite d’accepter que c’est NORMAL de ne pas savoir.  En ce qui me concerne j’adore vraiment avoir des enseignants toujours plus avancés que moi ! Cela me sécurise de savoir que ce que j’ai encore à découvrir et à apprendre d’autres l’ont déjà intégré et le vivent depuis longtemps. J’adore savoir que j’ai encore beaucoup à découvrir. En fait j’adore savoir qu’il n’y a pas de limite à la connaissance qui nécessite l’acceptation que c’est normal de ne pas savoir. C’est le jeu !

C’est aussi plus facile de penser et de dire : « c’est LES AUTRES qui DOIVENT changer…. » 

Le changement cela commence par soi, cela continue par soi et cela se poursuit par soi !

La vie est un processus de changement permanent.

Pas de changement des autres, de SOI-MÊME.

Dans la première partie de ma vie j’étais bien plus intéressée par danser et les garçons que par « le développement personnel » ou « la spiritualité » ! Je n’y pensais pas une seconde, mais alors même pas une seconde ! Pourquoi faire ? J’avais TOUT ce que je voulais et je vivais la vie que je voulais.

Comme dans ma vie je mettais déjà, sans le savoir, en application les principes universels que j’ai transmis plus tard dans mon livre « Réaliser l’Union »,  je réussissais facilement et rapidement tout ce que j’entreprenais. 

C’était juste NORMAL pour moi.

JE M’AMUSAIS, c’était facile, je n’avais AUCUNE raison, de m’intéresser au « développement personnel ». 

À 30 ans j’avais ce que nombre de personnes auraient pu envier en termes de réussite sociale. J’aurais pu, comme tout le monde, penser « c’est ça la vie » ou « j’ai réussi » ….. sauf que ce n’est pas ma personnalité et qu’est-ce que la « réussite » si on ne se sent pas heureux(se), vraiment comblée ? On peut aussi dire que je ne me suis jamais contentée du « à peu près » !

A l’âge de 30 ans, à la faveur d’une séparation :

J’ai compris que je ne savais pas ME communiquer.

Bien que je réussisse parfaitement professionnellement en animant des séminaires devant plein de gens, je me suis rendu compte que j’avais un problème à ME communiquer personnellement !  En scientifique que je suis, je ne me suis pas jugée. Les scientifiques ne jugent pas, ils observent.

J’ai juste pensé : « Ah ben j’ai un problème à résoudre !« 

Et la résolution de problème c’était justement ce que j »étais payée cher pour l’enseigner. Je n’avais plus qu’à mettre MES talents et MES compétences à MON service pour résoudre MON problème ! C’est le fameux « Charité bien ordonnée commence par soi-même. » 

Je ne voulais PAS de « thérapeute » puisque je n’étais PAS malade, je ne voulais pas non plus de quelqu’un qui me fasse  « accuser » mes parents et veulent me faire croire victime de mes propres parents mais où va-t-on là ? Nos parents font du mieux qu’ils peuvent avec ce que leurs parents leur ont transmis avant nous. comme tout le monde fait du mieux qu’il peut. Si nos parents avaient pu mieux faire, ils l’auraient fait. Comme vous qui me lisez : nous faisons tous toujours du mieux que nous pouvons.

Il était hors de question aussi que je passe des mois, des années à tourner en rond dans le passé. En plus, en tant que scientifique, je n’avais vraiment rien à faire des points de vues de X ou Y ( même célèbres par exemple comme Freud, Lacan, Maslow, Rogers etc…) sur ma situation. 

Je voulais de l‘ENSEIGNEMENT et des RÉPONSES  basées sur des PRINCIPES SCIENTIFIQUES ET DES PRINCIPES UNIVERSELS.

A ce moment là et à ce moment là seulement donc, parce que j’avais besoin de résoudre MON problème, je me suis intéressée au « développement personnel et spirituel ». En fait, je ne m’y suis même pas « intéressée » : c’est venu à moi pour résoudre MON problème parce que c’était le moment dans ma vie, que j’étais prête à évoluer, à MES changer pour réaliser MES rêves.

Comme j’étais déjà formatrice, je savais qu’il était inutile de perdre du temps à vouloir trouver soi-même ce que d’autres ont déjà trouvé. Soyez-en convaincu : il y aura TOUJOURS suffisamment de questions auxquelles vous ne pourrez répondre QUE seul(e). Bénéficier de l’expérience d’un enseignant cela fait juste GAGNER DU TEMPS rien d’autre. J’ai donc commencé à participer à des séminaires, pour MOI. Mais comme je suis exigeante et déjà formatrice, j’ai cherché dans le monde ce qui se faisait, j’ai lu tout ce qui me tombait sous la main sur le sujet et à METTRE EN PRATIQUE pour RÉSOUDRE MON PROBLÈME.

Une fois que j’ai eu tous les éléments nécessaires, une fois que j’ai fait le tri de ce qui était SCIENTIFIQUE et de ce qui ne l’était pas,  j’ai écrit, dans un langage SIMPLE et accessible à TOUS, la démarche que j’avais décidé de suivre pour MOI, pour partager avec toutes les personnes qui voudraient une guidance claire et pratique et concrète dans leur vie sur la base de PRINCIPES SCIENTIFIQUES UNIVERSELS. C’est mon livre « Réaliser l’Union » une méthode pratique et concrète pour se réaliser. 

Pour quelqu’un qui ne savait pas SE communiquer, avec le livre que j’ai écrit, les 3 sites internet que j’ai, la chaîne Youtube et ma page facebook, et en suivant la méthode que je m’étais élaborée pour MOI.  On peut dire que j’ai résolu mon problème 🙂 !

Avec mon livre « Réaliser l’Union » une méthode pratique et concrète pour se réaliser ».  et de sa mise en pratique à partir de la recherche de résolution de MON problème de « communication » je n’ai pas changé de métier ! Je suis devenue une meilleure scientifique, une meilleure formatrice, une meilleure experte en processus.

Autrement dit j’ai augmenté mon NIVEAU DE COMPÉTENCE dans le métier que j’avais déjà.

La  dénomination de « coach de vie » c’est donc la continuité de mon parcours professionnel de formatrice aux adultes, au service de TOUS : du chômeur, au directeur financier, de l’assistante maternelle à l’étudiant, pas seulement des gens en entreprises, cadres et chef d’entreprise.

C’est surtout et avant tout continuer de vivre comme j’ai toujours vécu et la professionnelle que je suis : honnêtement, avec intégrité, sans jamais ni utiliser les faiblesses de quiconque, ni manipuler quiconque, ni flatter…

Même si personne ne faisait appel à mon service de « formatrice » cela ne changerait rien à mes talents, mes compétences et mes choix de vie.

La base de la vie est la Liberté, son but est la Joie

 

« Coach de vie » parce que je veux aider les autres 

Devenir coach de vie pour aider les autres

 

TOUS LES MÉTIERS SONT DES MÉTIERS D’AIDE SINON CELA S’APPELLE VOLER, MENDIER OU ETRE RENTIER.

L’être humain est intrinsèquement une entité sociale c’est à dire qu’il est naturellement porté à vouloir PARTICIPER, COOPÉRER, « ETRE UTILE ».  Cette coopération, c’est notre ESSENCE, qui se traduit plus couramment par « je veux aider les autres« .

Une étude à montrer que ce qui amenait certains individus à se droguer c’était leur manque de relations sociales chaleureuses.

Souvent des personnes m’interpellent pour me dire « attention à vous… » (parce que je ne fais pas attention en traversant ou que mon écharpe traîne, plein de petites attentions comme ça). Je les remercie chaleureusement « merci de prendre soin de moi » Nous sommes comme ça, nous les humains, quand nous vivons notre vie et nos relations à partir du cœur dans un échange naturel de donner et recevoir. C’est la réalité dans laquelle je vis, CE SOUTIEN NATUREL, BIENVEILLANT, AIMANT des uns envers les autres et de la Vie. Ce n’est pas un « métier » !

NOTA : Certaines personnes qui ont lu cette phrase ont été surprises que je réponde « Non » à leur demandes… « Soutien naturel, bienveillant, aimant » ne veut PAS dire se laisser marcher sur les pieds ou répondre « oui » à tout sans discernement ! C’est même l’inverse : ce n’est QUE parce qu’on est soi-même en équilibre que l’on peut offrir un soutien naturel, bienveillant et aimant qui ne consiste pas à dire « oui » à tout et à tout le monde sans discernement dans sa vie.

Ce qui n’est PAS normal c’est une société dans laquelle les individus sont littéralement conditionnés à gagner sur l’autre à n’importe quel prix « pourvu qu’on gagne », à la compétition etc…

Ce qui est fascinant c’est le nombre de personnes qui se croient « spéciales » parce qu’elles veulent « aider les autres ». Je répète donc :

Nous sommes des entités sociales, nous voulons TOUS nous aider les uns les autres.

Et je répéte aussi :

Tout travail est un métier d’aide sinon cela ne s’appelle pas travailler, cela s’appelle voler,  mendier ou être rentier.

Voilà je pense avoir éclairci les choses et remis certaines pendules à l’heure.

Si nous fonctionnons tous sur la base de principes Universels, si nous voulons TOUS participer, nous aider les uns, les autres. Nous sommes aussi tous UNIQUES.  J’appelle ça : « la danse de l’Unique au sein de l’Universel ». 

Ce que TOUS les êtres humains cherchent fondamentalement c’est l’expression de cet « Unique » qui ne peut se faire de manière satisfaisante pour soi et pour les autres qu’en S’Alignant avec qui on est vraiment. C’est ce qui s’appelle la Réalisation de Soi.

SE SENTIR BIEN DANS SES RELATIONS,

SE SENTIR BIEN DANS SON TRAVAIL,

SE SENTIR BIEN DANS SON CORPS,

SE SENTIR BIEN DANS SA VIE,

C’EST SE RÉALISER,

C’EST AUSSI LA DÉFINITION DE LA SANTÉ de l’OMS.

En tant que scientifique, j’aime que la Réalisation de soi,  autrement dit S’Aligner avec qui son Etre Véritable, le sujet de mon livre mon livre « Réaliser l’Union » une méthode pratique et concrète pour se réaliser »   correspondent aussi à la définition de la santé de l’OMS.

Tout est en ordre. 

Si vous êtes arrivé(e) sur cette page, ce n’est pas un hasard.

Une séance  pourrait vous permettre d’aller de l’avant dans votre vie, de lever un frein, de débloquer une situation ou de définir un projet de vie et professionnel. Un projet professionnel qui vous comblera sur la base de vos talents et non, des fausses projections.

Un projet professionnel qui vous permettra de vous réaliser pleinement en vous permettant d’apporter votre contribution à la collectivité sur la base de l’Alignement avec votre Etre Véritable. 

J’ai aussi prévu un ATELIER en GROUPE pour vous permettre de mettre de la clarté dans votre projet et me poser TOUTES VOS QUESTIONS sur la RÉALITÉ dont les organismes de formation pour « devenir coach de vie certifié » ne vous diront pas. 

Avec le plaisir de vous accompagner sur le chemin de votre Alignement avec qui vous êtes vraiment et de votre accomplissement.

Nota : J’ai mis TOUTES mes réponses sur le sujet « Comment devenir « coach de vie » ? » sur cette page, si après l’avoir lu vous voulez toujours devenir « Coach de vie » FAITES-LE. S’il vous plaît, ne m’appelez pas et ne m’envoyez pas d’email non plus pour me demander mon approbation ou pour vous dire « comment choisir entre la formation X ou Y »  (je vous ai déjà conseillé de prendre une consultation AVANT de dépenser des sommes importantes inutilement – et surtout pas de formation par mail hein !-) ou pour « discuter avec moi » parce que cet article vous a plu (si vous voulez m’envoyez un sms pour le dire je le reçois avec plaisir) alors qu’en fait vous voulez un avis éclairé sur  votre parcours professionnel et votre projet ou pour me faire savoir combien vous avez de bonnes raisons de vouloir devenir « coach de vie » : faites ce que vous voulez. 

L’UNIVERS EST ABONDANT et il n’y a AUCUN jugement, vraiment, et  tous les choix font partie de son chemin.)

Plein succès à vous dans vos projets !